naar top
Menu
Logo Print

TABLEAU MULTIMEDIA COMME SOLUTION AUX APPAREILS DE RESEAU CABLES

Avec de l'attention pour la facilite d'installation pour l'installateur

Les besoins multimédia dans les habitations résidentielles ont augmenté systématiquement ces dernières années. Grâce à un tableau multimédia, les signaux pour la télévision, le téléphone et les données peuvent désormais être distribués à partir d'un nœud centralisé. L'utilisateur final dispose d'emblée d'une solution plus esthétique, sans câblage en suspension libre, tandis que l'installateur ne doit plus fixer tous les composants requis de façon individuelle contre le mur. Lors du placement, quelques points d'attention doivent bien entendu être strictement respectés. Il est temps de se pencher sur cette question!

MULTIMEDIA VERSUS DOMOTIQUE

Un local technique séparé pour une répartition élaborée de la distribution, voilà ce que l'installateur rencontre rarement dans une maison ou un appartement. Le débarras ou le garage, c'est là que le tableau électrique est généralement installé. La répartition spatiale prévue n'est pas toujours idéale pour un montage aisé. Aussi, le besoin de circuits d'alimentation n'a cessé de croître ces dernières années, songez à la progression de toutes sortes d'applications domotique. L'utilisateur final ne veut plus non plus l'arrivée du multimédia sur une plaque de bois, en raison du câble en suspension libre. Pour cette raison, les fabricants proposent aussi des tableaux de distribution pour le multimédia et la domotique. Le boîtier ressemble fortement à un tableau de distribution régulier mais à l'intérieur est prévu un espace pour intégrer les composants. Les deux exécutions présentent bel et bien quelques différences. Le tableau domotique est alimenté en 230 V pour les commandes des prises et doit donc être protégé, tandis que le tableau multimédia est équipé de prises isolées pour le raccordement de composants actifs, il n'y a donc aucun danger d'électrocution. Par ailleurs, il convient de prévoir plus d'espace dans le tableau domotique. C'est ainsi que les tableaux de distribution sont dimensionnés plus grands, ou combinés.

LE TABLEAU MULTIMEDIA

Le tableau multimédia réunit tous les câbles coaxiaux et data, et crée un réseau ouvert à tous les opérateurs. Il est basé sur un principe de fonctionnement simple: chaque prise est câblée de façon individuelle. Le signal reçu par le biais d'un opérateur externe téléphone, data et télévision est transmis à la prise choisie. Dans une installation résidentielle, un certain nombre de prises régulières suffit le plus souvent. Si nécessaire, deux ou trois tableaux peuvent être juxtaposés. Les dimensions des modems diffèrent selon le fournisseur, ce qui peut compliquer parfois la réalisation. Une répartition sur plusieurs tableaux ou le choix d'un tableau plus grand assure aussi une meilleure répartition de la chaleur. Un point d'attention important est la séparation d'un courant fort et faible dans un même tableau de distribution. Les câbles de réseau ne peuvent pas être mélangés aux câbles de courant. Le tableau comporte au moins trois prises isolées intégrées aussi profond que possible dans le tableau pour libérer de l'espace pour les adaptateurs. Le plus souvent, les tableaux multimédia sont scindés en deux parties: les rails DIN sur lesquels sont encliquetés divers composants tels que des prises data modulaires, des prises RJ45 et coaxiales, des répartiteurs téléphoniques, un switch modulaire, des patch panels, ... selon le besoin de l'utilisateur final; une plaque de montage pour fixer les composants actifs tels que le modem, le répartiteur de réseau pour coaxial, un switch modulaire au moyen d'auto-connecteurs, des supports pour des vis autotaraudantes.  

LES FACTEURS QUI DETERMINENTLE CHOIX DU TYPE DE TABLEAU

Il convient de tenir compte de certains points d'attention lors du choix et de l'installation d'un tableau multimédia. Un bref aperçu.

Câblage

L'installateur doit d'abord examiner le réseau câblé postulé. Le nombre de câbles dépend bien entendu du nombre de circuits à placer dans le tableau. Puis le technicien doit savoir d'où partira l'alimentation. Sera-ce dès lors un accouplement horizontal ou vertical? L'arrivée doit-elle se faire par le bas ou par le haut?Il convient également de prêter attention au volume total et/ou au nombre de modules nécessaire. Un peu d'espace supplémentaire est toujours intéressant pour des extensions ou adaptations ultérieures.

Dégagement de chaleur

Les applications électriques génèrent de la chaleur. Naturellement, ceci a des conséquences pour le boîtier. Dans des conditions normales, l'électronique entraînera un dégagement de chaleur maximal d'environ 40 °C. Par rangée dans le tableau de distribution, on doit donc calculer quelle sera la dissipation de chaleur maximale. Pour un tableau de3 rangées, ceci peut être 40 W par exemple, et 50 W pour une exécution à 4 rangées. Lors de l'installation, la puissance du moteur doit être connue, afin que la chaleur ne soit pas trop élevée dans le tableau. Plus grand est le tableau, plus grande peut être la dissipation de chaleur au final. Certains tableaux peuvent être pourvus de grilles d'aération qui favorisent le courant d'air dans le tableau et limitent ainsi la température accrue. Les grilles sont montées en diagonale l'une en face de l'autre dans la paroi latérale.

Plastique ou métal?

Le tableau multimédia existe généralement en deux exécutions: plastique ou métal. Les tableaux plus petits sont couramment réalisés en plastique, les plus grands en métal. La paroi en métal engendre bel et bien une certaine atténuation, ce qui peut quelque peu atténuer le signal wi-fi dans certains cas. Ce désagrément se produit moins dans un tableau en plastique.

Sur mesure ou modulaire?

En principe, les fabricants produisent les tableaux média dans des dimensions standardisées mais des solutions de projet censées favoriser la facilité du montage sont possibles. Un tableau à accoupler peut par exemple être déjà pré-accouplé, ou les trous dans le panneau de montage pré-percés, ou on peut fabriquer un très grand tableau de distribution dans lequel les disjoncteurs sont déjà placés etc.  

FACILITE DU MONTAGE POUR L'INSTALLATEUR

Le tableau multimédia est en grande partie constitué d'une grille de montage sur laquelle les composants actifs peuvent être fixés d'emblée par les fournisseurs sans qu'ils doivent encore visser des éléments libres. Les connecteurs des câbles data sont au minimum du type RJ45 (cinquième catégorie UTP; unshielded) tel qu'imposé par le secteur des opérateurs et des fournisseurs. Pour les connecteurs RJ45 avec contacts autodénudants, aucun instrument de travail supplémentaire n'est requis lors de l'installation. Chez certains fabricants, les connecteurs peuvent aussi être prélevés dans une série de plusieurs connecteurs sans démonter les autres. Ceci vaut également pour les connecteurs des câbles coaxiaux. Pour chaque câble data, il vaut mieux prévoir une boucle de réserve, pour remplacer la partie endommagée lors du remplacement d'un connecteur. Un système de goulotte peut alors compenser le rayon de courbure des câbles. Ceci simplifie considérablement l'entrée des câbles dans le tableau.

ESTHETIQUE STANDARDISEE DU MODEM?

Les dimensions du modem sont standardisées en France, ce qui joue à l'avantage de la conception du tableau multimédia. Le multimédia est standardisé sur une largeur de 250 mm avec l'arrivée du tableau de distribution et le compteur. En Belgique, une telle réglementation n'est pas encore d'application. Les opérateurs ont déjà démarré des discussions prudentes à ce propos mais rien de concret n'a encore été décidé pour le moment. A ce jour, les modems des différents opérateurs gardent encore leurs dimensions propres.