naar top
Menu
Logo Print
17/11/2016 - ELISE NOYEZ

PASSER AUX LED?

Jusqu'il y a quelques années, le relighting n'avait aucun rapport avec l'éclairage LED. Le rendement (lumineux) des LED était trop faible et les LED n'émettaient pas assez en profondeur, surtout pour les environnements industriels, où l'éclairage est souvent accroché très haut. A l'exception de plusieurs situations extrêmes comme les chambres froides, on optait toujours pour des lampes T5, T8 ou fluocompactes.

Aujourd'hui, la situation est inversée. L'éclairage LED a fortement évolué sur le plan technique et offre dans la plupart des cas la meilleure solution. Il offre un bon rendement et un démarrage rapide. De plus, l'éclairage LED est facile à atténuer et, en utilisant des LED sans scintillement, il est possible d'éviter les interférences. Toutefois, il reste plusieurs points d'attention importants.

Température

L'éclairage LED ne résiste toujours pas aux températures élevées. Pour des applications où la température dépasse 40 à 50 °C, comme dans l'industrie alimentaire, ou bien lorsqu'il y a des problèmes avec l'évacuation de chaleur, on peut uniquement utiliser des appareils très spécifiques.

Pollution du réseau

L'électronique de l'éclairage LED peut entraîner une pollution sur le réseau, qui risque ensuite d'affecter d'autres composants dans l'installation et d'entraîner un vieillissement plus rapide. On peut éviter ce genre de problème en choisissant des produits de qualité et en installant un filtre actif.