naar top
Menu
Logo Print
27/10/2017 - TOM MONDELAERS

DEMARRER AVEC KNX: LES POINTS D'ATTENTION

Investir dans la formation est le meilleur conseil!

 

Les avantages de KNX pour l'automatisation de bâtiments et de maisons sont peu à peu connus. Dans notre pays, 1.500 installateurs KNX agréés travaillent entre-temps avec ce standard ouvert, éventuellement complété par un ou plusieurs systèmes fermés. Vous êtes intéressé par KNX mais ne savez pas bien comment ou par où commencer?

COMMENT COMMENCER AVEC KNX?

Matériel vidéo

Via le site www.knx.org,, vous pouvez vous inscrire à toutes sortes de cours en ligneou 'webinars'. Surles KNX-basics par exemple où vous apprenez ce qu'est précisément KNX et comment il est installé. Ou sur ETS. Ces leçons gratuites, de trente minutes à trois-quarts d'heure, s'adressent à toute personne intéressée par KNX.

Brochures et cours

Celui qui apprécie de lire à son rythme et recherche des informations plus approfondies peut se tourner vers les brochures et les manuels de formation. Il existe trois niveaux d'entrée:

  • Brochure KNX Basics: explique dans des termes clairs ce qu'est KNX. Après la lecture de cette brochure, vous ne pourrez pas d'emblée travailler avec KNX mais vous savez ce qu'il est en est en termes de technique.
  • KNX manuel pour l'automatisation des maisons et des bâtiments: ici la technique est décrite en détails. C'est la base théorique pour se lancer dans KNX. La version imprimée est disponible via le site internet KNX, l' e-version via Amazon.
  • Documentation de formation officielle: aussi utilisée dans les cours KNX certifiés auprès de, notamment, le VDAB, la Thomas More hogeschool et Syntra. En version imprimée et numérique.

eCampus: cours en ligne

Depuis la sortie d'ETS4 en 2010, les électriciens et les intégrateurs peuvent suivre un cours gratuit basé sur le web de quatre heures. La seule chose que vous devez faire est de créer un compte sur my.knx.org, pour achever le cours à votre propre rythme.D'après la KNX Association, l'eCampus est idéal pour débuter avec KNX. C'est pourquoi vous recevez, au terme du cours de formation, une réduction de 140 euros sur la version light d'ETS5. Celle-ci coûte normalement 200 euros (htva). Attention: la version light est limitée à vingt appareils. Pour une maison modale, c'est amplement suffisant, étant donné qu'un seul appareil peut avoir plusieurs canaux. Pour info: ETS Professional coûte 1.000 euros (htva) et convient pour des installations jusqu'à 65.000 appareils.

Formations agréées

Un cours dans un institut de formation agréé est préconisé pour les questions complexes des clients, ou les installations réunissant différentes techniques. Chez nous, les formations du VDAB, de la Thomas More hogeschool et de Syntra sont notamment agréées. La formation de base 'Cours de base KNX' comporte trente heures de cours (théorie et pratique) et va nettement plus loin que l'eCampus. Vous apprenez notamment à programmer des scènes lumineuses, à automatiser des volets roulants et à utiliser des joncteurs de ligne. Pour des projets encore plus complexes, par exemple des combinaisons de commande d'éclairage, chauffage et refroidissement, fonctions logiques, visualisation, multimédia etc. il existe le 'Cours avancé KNX'.

Kits de démarrage

Pour franchir le pas vers la pratique, les fabricants proposent aussi des kits starter KNX. Ils vous permettent d'expérimenter à la maison. Un kit de démarrage est constitué d'un capteur et d'un acteur, par exemple un bouton poussoir et un point lumineux, et une interface USB pour relier votre PC à l'installation KNX.

QUELS SONT LES POINTS D'ATTENTION POUR LES INSTALLATEURS?

Tenez compte de la complexité

Avec KNX, vous pouvez faire davantage qu'avec les systèmes domotiques fermés. Ce faisant, les installations sont inévitablement plus complexes par rapport aux systèmes fermés. Hormis des connaissances de base de l'électricité, vous devez disposer de connaissances de base de toutes les techniques intégrées dans l'installation. Et ce n'est pas toujours évident. En tant qu'électricien, vous êtes probablement fort bien au courant de tout ce qui concerne l'électricité et l'éclairage. Mais avez-vous des connaissances de la ventilation, du chauffage, des pompes à chaleur, de la protection solaire ou des systèmes de contrôle d'accès? En fonction de votre ambition personnelle dans le domaine de KNX, et bien entendu des attentes de vos clients, vous devrez vous recycler dans une ou plusieurs techniques.

Intéressez-vous au travail de configuration

Dans la pratique, il semble que l'installation du matériel (les câbles bus avec les différents capteurs et acteurs) ne pose aucun problème aux électriciens. Les erreurs se situent couramment au niveau du logiciel. En d'autres termes, la configuration. Si tout est bien installé mais que la configuration est incorrecte, le système ne fera jamais ce que le client attend de lui. D'après la KNX Association, une erreur KNX typique consiste à ne pas charger les joncteurs de lignes. Une installation KNX est constituée de lignes (le câble bus vert) avec des capteurs et des acteurs. Vous pouvez accrocher jusqu'à 256 appareils à une seule ligne. Les installations plus grandes nécessitent une seconde ligne. Mais quid si un capteur dans une ligne doit commander un acteur dans l'autre ligne? Et bien, il faut un joncteur de ligne. L'ETS veillera à transmettre ce message du capteur vers l'acteur via le joncteur de ligne et à envoyer uniquement les messages d'une ligne qui sont réellement nécessaires dans l'autre ligne. Mais alors, le joncteurde ligne doit être non seulement installé mais aussi chargé correctement par le logiciel. Et souvent, ceci ne se fait pas. Conséquence: le joncteur de ligne n'est pas chargé et une ligne bus est chargée de toutes les informations de l'autre ligne. Ceci crée une charge de bus inutile et parfois des perturbations.

Communication avec le client

Hormis l'aspect technique, la communication avec le client est cruciale. De bons accords préalables font que le client est bien informé de ce qu'il peut attendre. Sans surprises. Aussi les installateurs utilisent de préférence la checklist KNX officielle pour analyser les besoins du client. C'est une erreur de demander simplement au client ce qu'il veut. En tant qu'installateur, vous devez garder le contrôle de la discussion et l'orienter dans la bonne direction. La checklist aide à ne rien oublier. Par exemple: ne demandez pas à votre client s'il veut une commande d'éclairage automatique mais bien quel sera l'aspect des différentes pièces de la maison. Et quelles sont pour lui les principales caractéristiques d'une maison agréable. Vous pouvez proposer des solutions KNX possibles sur cette base. L'idée sous-jacente est de ne pas vendre un produit mais une solution sur mesure.

Checklist lors de la réception

Pour la livraison, il existe une checklist comportant quatre points d'attention.

  • Primo, un contrôle visuel complet de l'installation. Par exemple, tous les composants sont-ils présents?
  • Secundo, le contrôle fonctionnel, qui vérifie que tout fonctionne comme il se doit.
  • Tertio, la communication avec le client. L'installateur doit informer au mieux le client sur le fonctionnement de l'installation.
  • Quatrièmement: le transfert de l'installation. Il ne s'agit pas seulement des aspects pratiques, comme le numéro de téléphone du service client et le contrat de maintenance, mais également du transfert du projet logiciel et de la documentation du système. Quid s'il arrive quelque chose à l'installateur? Ou si le client veut poursuivre avec un autre installateur? L'avantage de KNX est que l'installation peut aisément être suivie par quelqu'un d'autre. Mais ce n'est possible que quand le transfert s'est bien passé et que le client dispose du fichier logiciel original.