naar top
Menu
Logo Print
06/11/2018 - LAURENCE BLONDEEL

QUAND FAUT-IL APPROUVER

Une inspection doit-elle toujours avoir lieu ou y a-t-il des exceptions? Toutes les inspections sont-elles les mêmes ou ne devrait-on pas toujours tout inspecter? Qu'il s'agisse de la vente d'une maison, d'une nouvelle installation, d'une extension ou d'une modification de l'installation, d'un renforcement de l'installation ou d'une installation temporaire, une inspection doit toujours avoir lieu. Mais qu'en est-il exactement?

VENTE D’UNE MAISON

Lors de la vente d'une maison (d'avant 1981), il est obligatoire de faire effectuer un contrôle. Ceci n'est pas obligatoire pour les installations construites après 1981 en vertu de l'article 276bis. Veuillez noter que le notaire demandera toujours un rapport d'audit. Sans ce rapport, la vente ne peut avoir lieu. L'objectif est de donner à l'acheteur de la maison une bonne idée de l'état de l'installation électrique lors de l'achat d'une maison. Chaque maison doit faire l'objet d'une inspection périodique tous les 25 ans.

elektrische kastNOUVELLE INSTALLATION

Avant la mise en service d'une nouvelle installation, une inspection complète doit être effectuée, conformément aux règles décrites dans la RGIE. Ce faisant, l'organisme de contrôle doit déterminer si l'installation électrique est conforme aux exigences de la RGIE. Ce n'est qu'alors que le fournisseur d'énergie peut ouvrir le compteur et alimenter la maison en électricité. Une inspection est valide pendant 25 ans, à condition qu'aucune modification ou extension ne soit apportée.

EXTENSION OU CHANGEMENT D’INSTALLATIONS

Si l'installation est étendue ou modifiée, une nouvelle inspection complète doit être effectuée. Un bon exemple d'extension est la mise en œuvre d'une installation photovoltaïque. Ceci peut être fait en inspectant le circuit auquel les modules solaires sont connectés et tout ce qui pourrait être influencé ou affecté par celui-ci. Supposons, par exemple, qu'un différentiel principal de 40 A soit présent et que les panneaux solaires derrière lui fournissent 20 A supplémentaires. Le danger dans cet exemple est que certaines pièces peuvent être exposées à 60 A. Par conséquent, dans certains cas, la section du câble doit être ajustée et dans d'autres, le différentiel de 30mA doit être augmenté, dans ce cas à 63/30mA. Il est également obligatoire de prévoir un différentiel de type A pour les panneaux solaires, le type AC n'est plus suffisant.

INSTALLATION DE RENFORT

Si l'installation est renforcée, une inspection devra également être effectuée. Si, par exemple, un renforcement est effectué de monophasé à triphasé, la puissance est augmentée et il faut vérifier si le câblage interne du tableau électrique a été correctement choisi. Il va évidemment sans dire qu'une nouvelle inspection doit être effectuée, compte tenu de l'impact majeur de ce renfort sur l'installation.

INSTALLATION PROVISOIRE

Pour une installation temporaire, telle qu'une armoire de chantier, la RGIE décrit deux situations. Lorsque des personnes sur place travaillent pour une entreprise, l'installation ne se rapporte pas au ménage mais à la partie industrielle et il existe des règles spécifiques. Le différentiel peut être adapté à la mise à la terre, tandis que la mise à la terre est fixe dans les situations domestiques. S'il ne s'agit pas d'une situation industrielle, les règles des articles 86 et 95 de la RGIE s'appliquent. L'inspection d'un site est valable pendant 13 mois. Il est également expressément indiqué que l'inspection ne s'applique à cette boîte de chantier que jusqu'à ce que les 13 mois soient écoulés. Par la suite, une nouvelle inspection doit être effectuée si la construction prend plus de 13 mois.