naar top
Menu
Logo Print
13/08/2018 - FERNAND JACOBS

CADRE DE VIE SANS SOUCIS AVEC DES SYSTEMES INTELLIGENTS

domotica voor zorgLA DOMOTIQUE POUR LES INVALIDES

L'espérance de vie moyenne augmente chaque année. Le vieillissement de la population constitue donc l'un des gros défis de demain. Plus on prend de l'âge, plus on a besoin d'un cadre de vie sûr, sain et sans soucis. Mais les personnes âgées devront rester dans leur maison plus longtemps, car la capacité d'accueil des établissements de soins résidentiels a atteint ses limites. Seules les personnes lourdement invalides seront accueillies dans ces établissements. C'est ici, mais aussi dans les soins à domicile que la technologie peut aider. Nous allons voir quelles sont les possibilités et vous expliquer ce qu'il est important que vous sachiez en tant que professionnel.

Alerte sur téléphone
Alerte sur téléphone

 

SOULAGER LES INVALIDES

Soutenir

Avec le vieillissement de la population, le secteur des soins n'arrive quasi plus à suivre la demande de soins en établisse ment et à domicile. Le maintien à domicile est donc devenu plus actuel que jamais. Des tâches simples comme ouvrir la porte ou lever les volets peuvent représenter de fameux défis pour une personne âgée ou à mobilité réduite. Un cadre de vie intelligent peut décharger les habitants de bon nombre de ces tâches ménagères quotidiennes, mais parfois difficiles, ou bien les aider à accomplir certaines tâches.

Garantir la sécurité

La domotique de soins crée un environnement sûr où les personnes âgées et les invalides peuvent vivre de manière confortable. Lorsqu'il constate une absence d'activité de longue durée, le système de détection de chute envoie un signal d'alarme à un professionnel de la santé. Moyennant l'utilisation des outils adéquats, d'autres procédés détectent l'absence de mouvement dans le lit, une chute réelle ou bien une absence de retour au lit après un passage aux toilettes pendant la nuit. Aujourd'hui, à la moindre situation d'urgence, les habitants peuvent appuyer sur un bouton 'panique' et ainsi allumer toutes les lumières ou avertir les voisins.
En d'autres termes, il existe de nombreuses possibilités pour élaborer une solution sur mesure pour une vie autonome avec la domotique de soins. Dans certains pays scandinaves, aux Pays-Bas et en Angleterre, cette domotique est déjà appliquée à grande échelle et utilisée avec satisfaction.

une tablette

Commande au moyen d'une tablette

Détecteur  de mouvement
Détecteur de mouvement

ALARMES ACTIVE ET PASSIVE

Des alarmes relatives à l'état de santé aux alertes d'errance

On trouve déjà sur le marché de nombreux appareils pour une utilisation dans le cadre des soins, tant pour les alarmes actives que passives: alarmes respiratoires, alarmes de lit et d'épilepsie, protection des personnes, détection des chutes, appel d'une infirmière, ... Une alarme d'errance peut aussi s'avérer utile. Ce principe permet aux gens de se déplacer à l'intérieur d'une certaine zone. Lorsqu'ils quittent cette zone ou passent devant un (des) capteur(s), une alarme est envoyée ou alors, on reçoit une notification appropriée.

Un message texte offre presque 100% de sécurité

Avec ce type d'alarme, un message texte clair et concis s'affiche sur l'écran de l'appareil mobile que le personnel du centre de soins et/ou des soins à domicile porte sur lui. Le fait de travailler avec des messages texte est relativement sûr et ne peut pas être parasité. Dans la plupart des cas, les avantages sont une réception sûre, l'absence de ligne occupée vers le centre de surveillance et la quasi- certitude de la réception.
Les messages texte atteindront presque toujours les téléphones sans fil, même si le réseau ou la centrale ne fonctionne pas ou est inactif. Remarque: les SMS ne sont pas 100% infaillibles. Ils ne sont pas considérés par les fournisseurs comme prioritaires. Il se peut donc qu'un SMS se perde ou arrive avec un (sérieux) retard. Pensons à ce qui se passe le soir du nouvel an. Toutefois, des techniques complémentaires et une utilisation intelligente des protocoles peuvent réduire la marge d'erreur jusqu'à un certain point. Certains apprécient de travailler avec des messages texte pour la grande sécurité qu'ils offrent au niveau du suivi. Le collaborateur qui reçoit la notification et offre une assistance, accepte le message.

Les autres collaborateurs ne le reçoivent pas. Si la première personne de contact refuse la notification ou ne peut pas l'accepter, le message est transféré à un de ses collègues. En l'absence de réaction, le système peut répéter les notifications en fonction de la manière dont il a été programmé.

verpleefoproeper
Le système relie l'appel du personnel infirmier à un enregistrement de soins électronique, un contrôle d'accès et
une automatisation complète de la chambre et du bâtiment

TECHNIQUES POUR COMMANDER LE CADRE DE VIE

Il existe deux sortes d'émetteurs: ceux qui fonctionnent avec une technologie IR, et ceux avec une technologie RF.

Technologie IR

'IR' signifie infrarouge. C'est la même technologie que celle utilisée par la télécommande d'une télévision. Son principal avantage est que les signaux peuvent facilement être 'lus'. Son principal inconvénient est que l'émetteur et le récepteur doivent 'se voir', ce qui implique une proximité.

Technologie RF

Il existe de nombreux émetteurs utilisant une technologie à base d'ondes radio. Par exemple, l'ouverture d'une porte de garage est commandée par les ondes que l'on émet depuis la voiture. Un dérivé de la technologie RF est la technique EnOcean. Le principal atout de ce type d'appareil RF est qu'il ne faut pas remplacer les batteries. Celles-ci se rechargent chaque fois qu'on utilise l'interrupteur. Cette technologie fonctionne uniquement avec une interface KNX.

Poire d'appel
Poire d'appel

LOCALISATION ET TYPE D'ASSISTANCE SOUHAITEE

Si une assistance est requise, le secouriste veut connaître la localisation et le type d'assistance à apporter (établi dans des protocoles de soins).

Si l'institution de soins est équipée d'un système domotique, le protocole d'alarme peut intégrer des applications de domotique afin qu'en cas d'alarme, la porte se déverrouille, l'alarme anti-effraction se désactive et l'éclairage s'allume partiellement.

Protocoles

Les protocoles de soins (ensemble d'accords et de règles, repris dans une liste de priorités) établis par l'équipe médicale déterminent les actions de secours exactes ainsi que leur urgence. Pour la communication entre un client et un infirmier ou entre plusieurs infirmiers, les protocoles de soins et d'alarme sont convertis en protocoles techniques ou électroniques. Cet ensemble de protocoles est prédéfini, enregistré et ajouté à une base de données centrale ou bien géré par un ordinateur centralisé – avec ou sans intervention humaine – qui traite tous les protocoles et les enregistre à l'aide d'un livre de bord personnalisé avec des connexions et des déconnexions. Dans la pratique, l'alarme arrive par exemple sur un serveur qui, via le système de communication, démarre l'application mobile du prestataire de soins le plus adéquat. Cela se fait via un certain type de notification (conversation, bip, message texte).

Si le prestataire de soins en question n'est pas disponible ou est occupé, la notification est envoyée à un de ses collègues. Cette personne peut alors éventuellement demander de l'aide en générant à nouveau une alarme, si elle voit qu'il s'agit d'une alarme de lit et/ou d'autres notifications.

Localisation

Le destinataire peut voir de qui vient la notification, où se trouve la personne qui a besoin d'aide dans le bâtiment, et la raison pour laquelle l'alarme s'est déclenchée (chute, incendie, ...). En fonction de la notification, il fera appel à l'assistance adéquate via les protocoles de soins. Au moyen d'un téléphone mobile et/ou un téléphone DECT, le prestataire de soins peut contacter un collègue ou enclencher l'alarme d'une simple pression sur le bouton.

Le système de gestion
Le système de gestion des soins commande tout le bâtiment

SOLUTION GLOBALE

La combinaison d'alarme, de communication et d'automatisation de bâtiment permet de répondre
à la demande de solutions globales pour différents types d'établissements. Toutes les fonctions électriques sont réunies dans un système flexible standardisé facilement extensible. Toutes les fonctions sont commandées à distance avec le même émetteur
(IR ou RF).

Connexion avec diverses techniques

En combinant ces émetteurs avec un système domotique, on peut établir des connexions avec des systèmes d'éclairage, des installations de chauffage, des sécurités et des unités de ventilation, mais aussi avec des appareils audio et
vidéo, … Ainsi, l'utilisateur a un parfait contrôle de son environnement. Il a la possibilité de commander les portes, les serrures, l'installation HVAC, la protection solaire, le réglage du lit, les rideaux, le téléphone, les alarmes, l'éclairage, le son, etc.

Contrôle des fonctions de la chambre

La domotique permet de s'identifier et de monitorer les actions effectuées via le PC ou via d'autres afficheurs. Ainsi, même à distance, l'utilisateur peut contrôler les fonctions de la chambre (éteindre la lumière, ne pas trop chauffer, couper la télé, ...).

Commande d'environnement flexible

En outre, un système domotique permet d'adapter simplement la commande de l'environnement en cas de modification du terrain (déménagement) et de l'individu (patient). Ce type de travail sur mesure est parfait pour la domotique et fait gagner beaucoup de temps et d'argent. Les émetteurs (poire d'appel, tapis de lit, interrupteur à tirette) et divers détecteurs font office de capteurs et assurent l'input pour le système domotique. Par ailleurs, en plus d'appeler au secours, ils démarrent des actions pour la commande de l'éclairage et de la protection solaire. Cela augmente le confort et la sécurité. Avec le logiciel, vous commandez l'ensemble du système de manière centralisée ainsi que l'administration opérationnelle quotidienne dans le dossier de soins. Le logiciel intègre aussi bien des fonctions spécifiques aux soins que des fonctions d'automatisation. Il utilise le langage et la terminologie du secteur des soins via une interface web conviviale.

Poire d'appel
Poire d'appel

QUE DOIT SAVOIR L'ELECTRICIEN?

Centralisé

Beaucoup de systèmes domotiques sont construits autour d'un processeur central intégrant toute l'intelligence nécessaire.

En principe, si le système de commande tombe en panne, plus rien ne fonctionne. Mais dans le secteur des soins, on fait une distinction entre les alarmes et les commandes:
un système bien conçu veille à ce que les alarmes soient encore émises et puissent – du moins dans un environnement proche – être reçues (visibles, audibles, …), même si un composant central est à l'arrêt. La commande se fait de plus en plus sur la base de l'intelligence centrale.

Décentralisé

Pour les plus grosses installations (p.ex. appartements de services), mieux vaut prévoir un système avec une intelligence décentralisée. Chaque composant est capable d'envoyer et de recevoir des messages (concernant le réseau domotique). Si un ou plusieurs composants tombe(nt) en panne, le reste peut continuer à fonctionner. De plus, l'intelligence décentralisée peut être reliée à une administration centrale, par exemple dans une organisation avec plusieurs établissements.

Ouvert ou fermé

Avec les systèmes fermés, on ne peut utiliser que les composants d'une seule marque, parce qu'ils fonctionnent avec leur propre proto­cole spécifique (lié à la marque). Avec un système ouvert, les composants de différentes marques peuvent communiquer entre eux. Le protocole KNX (EN50090) est le seul standard domotique ouvert soutenu par 300 fabricants.

EXIGENCES D'INSTALLATION

L'installateur devient intégrateur de système

Il faut que la configuration, la reprogrammation et l'intervention soient assurées par des techniciens de service qualifiés afin de pouvoir garantir une mise en service, un fonctionnement et un paramétrage parfaits, même dans le cas de travaux (par phases) en fonctionnement continu.

Liaison de données

Outre l'installation électrique,
mieux vaut prévoir une deuxième infrastructure abritant toutes les liaisons de données nécessaires. Pensez aux systèmes GPS, wi-fi ou RFID pour la localisation de personnes, combinée à un système pour la communication sans fil ou bien à des raccordements pour les systèmes de communication filaires avec des connexions pour Internet, vidéophone/intercom, audio, télévision et téléphonie.

Positionnement

L'installateur se charge du bon positionnement

  • des appareils et des capteurs;
  • des points de charge de la batterie pour la chaise roulante ou le scooter;
  • des points de raccordement supplémentaires dans les toilettes et la salle de bains pour une toilette à bidet avec une instal­lation de nettoyage et un robinet au lavabo à commande IR.

Il faut également des points supplémentaires dans les coins supérieurs des chambres pour les rideaux automatiques et les éventuelles caméras, une alimentation de secours dans les unités de logement pour les appareils médicaux, une alimentation pour les ouvre-portes et pour les raccordements de commande et d'alimentation, des lecteurs de pass, de grosses touches de commande et une domotique de soins. En outre, il faut prévoir un éclairage d'orientation de nuit près du lit pour indiquer le chemin vers les toilettes. Cela peut se faire par exemple au moyen de points de raccordement à proximité du sol.

Documentation

Tout doit être documenté de manière détaillée. Sinon, cela peut compromettre la fonctionnalité en cas d'interférence entre les appa­reils domotiques et les appareils datacom. Une détection des pertur­bations devrait éviter ce problème. Avec les systèmes non standardisés, les composants des divers fabricants ne sont pas toujours inter­changeables. En outre, ces systèmes ne permettent pas toujours une interopérabilité (via des 'gate­ways') avec des réseaux courants de communication et de données. La fiabilité et la continuité de toute l'installation doivent primer.

Télévigilance avec émetteur
Télévigilance avec émetteur et téléphone