naar top
Menu
Logo Print
05/03/2019 - ELISE NOYEZ

"PLUS DE CHAOS QUE DE SOLUTIONS"

JAN VAN SICHEM (BIMPLAN) SUR LES OBJETS BIM SPÉCIFIQUES AU FABRICANT

Jan Van Sichem, BIMplan“De nombreux fabricants revendiquent aujourd’hui d’être BIM-ready, mais à mon avis, ceci est pour le moment davantage du marketing qu’une réalité pratique.” L’opinion de Jan Van Sichem (BIMplan) est claire. Dans les projets qu’accompagne Van Sichem en qualité de BIM-manager, les objets BIM spécifiques au fabricant n’ont pas de pérennité. “C’est vrai que nous préférons éviter ce contenu aujourd’hui que l’inclure dans nos modèles. La plupart des objets ne sont, en effet, pas compatibles avec notre façon d’élaborer les modèles et cela perturbe le processus BIM. Notre expérience est que cela engendre plus de chaos que de solutions.”

OBJETS GÉNÉRIQUES

“Au lieu de cela, les objets requis sont modélisés (de façon générique) dans nos projets par les parties concernées,” poursuit Van Sichem. “Cela réclame effectivement pas mal de temps, mais au final, cela rationalise tout ce qui intervient après. L’important est naturellement que nous veillons à tout modéliser selon les mêmes points de départ. En effet, cela ne sera efficace que si chacun travaille de la même façon. Avec BIMplan, nous respectons strictement les Standards Revit. Ils sont relativement bien répandus et offrent au sein du logiciel la meilleure solution actuelle en matière de standardisation à mon avis, quoiqu’il existe bien entendu bien d’autres systèmes de modélisation qualitatifs avec leurs propres standards.”

L'AVENIR PROMET DES AMÉLIORATIONS

“Attention,” nuance Van Sichem, “ceci est la situation aujourd’hui. Nous sommes encore rela­tivement à un stade précoce du BIM et il n’est donc pas illogique de penser que nous con­naîtrons encore une foule de problèmes. Ce n’est que par l’utilisation que vous comprenez effectivement les différents aspects techniques et possibilités. Voilà où nous en sommes aujourd’hui, mais je crois que cela sera différent à l’avenir. En tout cas, nous misons déjà fortement sur la standardisation, ce qui permettra d’intégrer bien plus facilement un contenu de fabricant dans le processus, et je prévois l’arrivée de nombreuses nouvelles techno­logies qui amélioreront la fonctionnalité des objets.”