naar top
Menu
Logo Print

Optimiser la durabilité de l'Agence flamande pour la nature et les forêts

Avec la VEB pour réduire de 40% les émissions de CO2 et de 27% la consommation d'énergie primaire d'ici 2030
magazine

L'Agence flamande pour la nature et les forêts (Agentschap voor Natuur en Bos - ANB) et la Vlaams EnergieBedrijf (VEB) ont signé un accord de coopération. L'ANB veut rendre ses bâtiments plus durables et se penche, entre autres, sur la réalisation des objectifs climatiques. L'organisation souhaite donc parvenir à une réduction de 40% des émissions de CO2 et de 27% de la consommation d'énergie primaire d'ici 2030. "Nous avons opté pour cette approche centralisée afin de travailler plus efficacement et plus précisément sur nos ambitions climatiques. Il est important pour nous de contribuer aux objectifs climatiques", déclare Marleen Evenepoel, administratrice générale de l'ANB.
Tout d'abord, l'ensemble des données de consommation et des données associées sont collectées pour plus de 200 bâtiments et saisies dans la base de données TERRA sur l'énergie et le patrimoine. L'ANB met à jour les données relatives au bâtiment et la VEB, en tant que fournisseur, met à jour les données de consommation. Sur la base de ces données, la VEB réalise une analyse patrimoniale axée sur l'énergie. Deuxièmement, il y a la mise en œuvre de mesures d'économie d'énergie. La VEB peut agir en tant que centrale d'achat pour ces mesures. L'ANB et la VEB vont au-delà des mesures traditionnelles telles que l'isolation, l'adaptation des réglementations, la rénovation des poêles, etc. Un contrat de maintenance et de performance énergétique étendu aux principes de l'économie circulaire est l'une des possibilités étudiées.