naar top
Menu
Logo Print

L'énergie renouvelable est de moins en moins chère

Dans plusieurs pays, elle est déjà plus avantageuse que les solutions classiques
magazine

Un nouveau rapport de l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) montre que l'énergie renouvelable est désormais la forme d'électricité la moins chère dans de nombreuses régions du monde. L'année dernière, le coût des énergies renouvelables a atteint son niveau le plus bas jamais atteint. La moyenne mondiale des coûts a chuté de 26 % pour l'énergie solaire concentrée, de 14 % pour la bioénergie, de 13 % pour le photovoltaïque et les éoliennes à terre, de 12 % pour l'hydroélectricité et de 1 % pour la géothermie et les éoliennes offshore. Ces coûts vont encore baisser dans les années à venir, en particulier pour les technologies solaires et éoliennes. Selon la base de données mondiale d'IRENA, environ les trois quarts des parcs éoliens et les quatre cinquièmes des projets photovoltaïques qui feront l'objet d'un appel d'offres l'année prochaine produiront une énergie encore moins chère que les solutions les moins chères actuelles pour le charbon, le pétrole ou le gaz. Et cela sans aucune aide financière.

Selon l'IRENA, cette réduction de prix consolidera encore le potentiel et les avantages financiers des énergies renouvelables. "L'énergie renouvelable est l'épine dorsale de tout développement durable", déclare Francesco la Camera, directeur général. "Pour atteindre les objectifs de l'accord sur le climat, nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour accélérer l'introduction des énergies renouvelables. Ce rapport donne un signal clair à la communauté internationale: les énergies renouvelables offrent aux pays une solution climatique abordable qui leur permet d'agir davantage."