naar top
Menu
Logo Print

Des mesures contre la pénurie de travailleurs qualifiés dans la construction

Plus de flexibilité, les heures supplémentaires et les indépendants peuvent apporter une partie de la solution
magazine

Selon les données les plus récentes de Constructiv, le fonds du secteur de la construction, le nombre de postes vacants dans le secteur flamand de la construction a augmenté de 41% depuis avril 2017, passant de 1.686 à 2.376 en avril 2019. Bouwunie constate que les postes vacants sont de plus en plus difficiles à pourvoir et demande donc à pouvoir faire appel à des travailleurs indépendants dans le secteur de la construction. Aujourd'hui, peu d'entreprises de construction font appel à des travailleurs indépendants, car il y a de fortes chances que les services d'inspection sociale considèrent qu'il s'agit d'un faux travail indépendant, ce qui implique de lourdes amendes.
Jean-Pierre Waeytens, Directeur Général de Bouwunie : "La demande de flexibilité est forte : 70% des entrepreneurs disent vouloir faire appel à des indépendants. Il y a aussi des avantages pour les indépendants, car ils doivent faire peu d'investissements eux-mêmes et peuvent utiliser le matériel de leur client. Enfin, cela aura également des conséquences positives pour le consommateur, car les projets de construction peuvent être réalisés plus rapidement de cette manière."
Bouwunie ne demande pas l'extension des flexi-jobs au secteur de la construction. En effet, la principale demande des entreprises de construction est de disposer d'une main-d'œuvre de qualité avec des compétences et des connaissances caractéristiques. Cela nécessite souvent une longue période de familiarisation, une période d'adaptation ou même une formation spécifique. Ce qu'il faut, cependant, c'est augmenter les heures supplémentaires fiscalement avantageuses pour le personnel fixe. Ces heures supplémentaires sont abordables pour l'employeur et pour l'employé, il s'agit d'un avantage brut net.

BOUWUNIE

BOUWUNIE

+3225881100
+3222530745