naar top
Menu
Logo Print

L'activité belge s'est bien maintenue

La FEB annonce les résultats de son enquête parmi les fédérations sectorielles
magazine

Deux fois par an, la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) interroge ses fédérations sectorielles pour mesurer la température économique. Sur la base de cette enquête, elle dresse le bilan de la situation économique belge et des prévisions pour le semestre à venir. Selon la FEB, les résultats de l’enquête menée montrent que l’activité belge s’est assez bien maintenue durant les six derniers mois.
La proportion de secteurs optimistes est légèrement en hausse par rapport au dernier sondage (22% contre 14% en novembre) et le nombre de secteurs pessimistes est tout aussi important. La construction fait partie des optimistes.  Bien que la croissance de l’activité sera probablement moins soutenue à cause d’un contrecoup post-élections locales, elle sera loin de subir une forte diminution. En ce qui concerne l’investissement, l’image est très comparable à celle d’il y a six mois. Six secteurs s’attendent à une hausse accélérée de leurs investissements et un secteur de plus est devenu pessimiste, mais la plupart s’attendent à une stabilisation du rythme de croissance de l’investissement autour des niveaux actuels. Le climat d’investissement reste donc en général positif. Et cela est d’autant plus notable vu que le taux d’investissement des entreprises se situait déjà en 2018 à son niveau le plus élevé depuis le début du siècle. Au niveau de l'emploi, c'est surtout la proportion de secteurs prévoyant un maintien de la dynamique de l’emploi qui a augmenté (de 57% à 64%). Ce résultat est loin d’être négatif puisque depuis 2014, les créations d’emplois ont été très nombreuses, à un point tel que le chômage est à un de ses plus bas niveaux depuis une vingtaine d’années (5,8% en mars).

FEB - VBO - VBU

FEB - VBO - VBU

+3225150811
+3225150999